polmarcom2.jpg (12647 octets) Pollution marine par le plomb

Accueil Remonter Planète bleue Forum Liens Recherches Contact

 

        Sa concentration naturelle est de 0.015 mg/l dans l'eau de mer. L'origine de la pollution due à des émissions provenant des activités humaines est diverse. Essentiellement, elle a pour origine les fonderies de la métallurgie et les incinérateurs d'ordures. Puis viennent les peintures réalisées avec des composés de sulfates et de plomb basique, certains insecticides et le gainage en alliage de plomb polluent également le milieu en plomb.

        Toutes émissions confondues la décharge totale de plomb dans l'eau est de 3.8 millions de kg.

plomb.jpg (13252 octets)

 Les conséquences d'une pollution par le plomb, de son impact sur la flore marine ont été étudiées en laboratoire sur des algues unicellulaires en cultures constituant un outil simple pour les chercheurs. Cette étude, menée notamment sur les Bacillariophycées (diatomées), semble montrer que dans quelques cas le plomb a tendance à favoriser la croissance des algues avec concentration relativement faible; mais à concentration plus élevée, les effets toxiques surviennent (Etude de Jenning en 1979; Stromgren, 1980).  Rachlin et al.(en 1983) détermine la concentration efficace réduisant la croissance phyto-planctonique de 50% pour différentes espèces. Elle est de 6.1 mg/1 pour l'espèce Nitzschia closterium (Bacilariophycées). La croissance de l'algue Asparagopsis armata est ralentie à partir d'une concentration de 3.7 mg/I (Sergot et al. 1983)

        En 1980, Stromgen rapporte que le plomb a des effets négatifs sur la croissance de ces trois algues: Fucus spiralis, Fucus serratus et Ascophylum nodosum, à partir de concentration supérieure à 2 mg/1.  Il relie cette toxicité au fait qu' à ces concentrations, le plomb précipite et s'absorbe sur les algues.  En revanche, à concentration plus faible (45-810 mg/l), la croissance de l'algue Pelvetia caniculata est favorisée.





Accueil Remonter Suivante


polmar@manon.org -
Lettre.gif (4085 octets) - créé le 12/04/2000