Terra libra l   www.polmar.com

dauphin_home.gif (1599 octets)  

Jeudi 09 Novembre 2000

Pas de styrène dans l'air au-dessus de l'épave du Ievoli Sun

Les prélèvements d'air effectués par le navire allemand Neuwerk dans la zone où a coulé le chimiquier italien Ievoli Sun, au large du Cotentin, n'ont révélé aucune anomalie, a annoncé la préfecture maritime de Cherbourg dans un communiqué.

Les échantillons d'eau récupérés par le bâtiment allemand, spécialisé dans la lutte contre les pollutions chimiques, sont en cours d'analyse, précise la préfecture.

L'étude d'autres échantillons relevés par un patrouilleur de la Marine à une distance comprise entre 0,5 et 1 mille de la zone de naufrage semble aussi rassurante: aucune trace de styrène dans l'air et une concentration inférieure à 2,5 PPM (particules par million) dans l'eau.

Par ailleurs, aucune concentration de ce produit toxique n'a été mise en évidence par les prélèvements d'air effectués à terre dans le Nord-Cotentin et seul un échantillon d'eau sur sept prélevés dans le même secteur a révélé d'"infimes traces de résidus non identifiés", indique de son côté la préfecture de la zone de défense ouest.

Sur le plan opérationnel, les autorités maritimes ont reçu mercredi l'appoint du Northern Prince. Ce bâtiment britannique équipé d'un robot sous-marin est arrivé à quai en milieu d'après-midi.

Le Northern Prince, qui devait appareiller jeudi matin "au plus tard" pour la zone du naufrage, devrait permettre aux autorités de connaître l'état de la coque et des cuves du Ievoli Sun, préalable indispensable à des opérations de colmatage ou de récupération des produits que renferme encore le chimiquier italien.

Le Ievoli Sun a fait naufrage le 31 octobre dernier au large des côtes normandes avec 6.000 tonnes de produits chimiques à son bord, dont 4.000 de styrène.

Jeudi 09 Novembre 2000 © Source Yahoo

dauphin_home.gif (1599 octets)