Terra libra l   www.polmar.com

dauphin_home.gif (1599 octets)  

Mardi 09 Janvier 2001

Greenpeace exige la récupération intégrale des produits

Bruno Rebelle, porte-parole de Greenpeace France a indiqué mardi que l'association écologiste exige prioritairement la récupération intégrale de tous les produits contenus dans l'épave du Ievoli Sun, et pas seulement du styrène et du fioul.
"En plus du fioul et du styrène, il y a deux fois 1.000 tonnes de méthyl-éthyle-cétone et d'alcool isopropylique, on ne voit pas pourquoi ils ne sont pas capables de pomper les deux autres produits", a expliqué par téléphone à l'AFP Bruno Rebelle.
Selon le porte-parole, les laisser dans l'épave serait "une violation évidente de la convention de Londres ratifiée par la France".
Le porte-parole a de plus rappelé que la priorité de l'association écologiste était le pompage intégral de l'ensemble de la cargaison avant de penser à un quelconque renflouement de l'épave, comme l'avait précédemment indiqué Philippe Rousselet, porte-parole Greenpeace à Cherbourg.
Le gouvernement a décidé mardi que les substances les plus toxiques (styrène et fioul de propulsion) de la cargaison du Ievoli Sun seraient pompées. Les autres produits, qui selon le ministère des Transports ne présentent "pas de risques pour l'environnement", pourraient faire l'objet d'un "largage contrôlé".
Le Ievoli Sun a sombré le 31 octobre avec 6.000 tonnes de produits chimiques dans ses cuves, dont 4.000 tonnes de styrène. Il repose par 70 m de fond, à 35 km des côtes normandes et 20 km de l'île anglo-normande d'Aurigny.



Mardi 09 Janvier 2001 © Source Multimania

dauphin_home.gif (1599 octets)