Terra libra l   www.polmar.com

dauphin_home.gif (1599 octets)  

Vendredi 24 Novembre 2000

Naufrage du Ievoli Sun : les prochaines étapes

Le Premier ministre a confié à Jean-Claude Gayssot, ministre de l'Equipement, des Transports et du Logement, la coordination interministérielle de la lutte contre le sinistre du Ievoli Sun et plus particulièrement du traitement de l'épave. Pour toutes les étapes décisives concernant le Ievoli Sun, le ministre bénéficie dans ses décisions des recommandations d'un comité de pilotage ainsi que d'un collège d'experts. depuis le début des opérations, une collaboration étroite s'est instaurée avec les autorités britanniques qui participent au comité de pilotage. Les deux instances ont été installées le jeudi 9 novembre 2000 par le Secrétariat Général de la Mer. Une troisième réunion a eu lieu hier à Paris.

Le comité de pilotage, présidé par le Secrétaire Général de la Mer, est chargé plus particulièrement de contrôler les solutions et le déroulement proposés, de valider les cahiers des charges et d'émettre toute recommandation sur les travaux à mener. Il s'appuie, pour ses propositions au ministre, sur le collège des experts qui prononce des avis techniques.

Jean-Claude Gayssot a déjà annoncé que le traitement du Ievoli Sun devrait respecter trois critères :

la sécurité des hommes et de l'environnement, notamment lors des opérations compte tenu de la nature des produits encore dans le navire,

le traitement de l'épave jusqu'à suppression de tout risque pour les hommes et l'environnement

la rapidité d'engagement et de conduite de l'opération.

Dans les prochaines semaines, seront formalisés les engagements, notamment ceux de l'armateur et propriétaire du navire (Marnavi SpA), envers l'Etat français. L'armateur devra ensuite présenter au comité de pilotage et au collège d'experts, une solution pour le traitement de l'épave et de sa cargaison qui satisfasse aux critères exigés par le ministre, parmi un éventail de solutions envisageables. Après avoir pris connaissance des conclusions du comité de pilotage et du collège d'experts, Jean-Claude Gayssot, ministre de l'Equipement, des Transports et du Logement, agissant au nom du gouvernement décidera de retenir l'une d'entre elles. Une fois la solution choisie, les modalités pratiques seront examinées  attentivement.

Dans cette perspective, le Préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord va actualiser sa mise en demeure à l'armateur du Ievoli Sun ; la mise en demeure initiale arrivant en effet à échéance le 23 novembre. Marnavi SpA doit donc continuer de prendre toutes les mesures nécessaires pour surveiller et faire cesser le danger que représente l'épave. Ceci passe notamment par le colmatage systématique des fuites qui pourraient être repérées.

Vendredi 24 Novembre 2000 © Source Ministère de l'équipement

dauphin_home.gif (1599 octets)