polmarcom2.jpg (12647 octets) Les mammifères marins

Accueil Remonter Planète bleue Forum Liens Recherches Contact

 

Qu’est-ce qu'un mammifère marin ?



Le nom du dauphin vient du grec "Delphis" qui signifie "Esprit de la mer".

Déjà, dans l'Antiquité, les peuples marins leur prêtaient de multiples exploits comme de guider les bateaux égarés dans la tempête ou sauver les naufragés...


1) Identification

On distingue deux grandes familles de cétacés qui diffèrent par leur façon de se nourrir :
les cétacés à fanons* ( baleines et rorquals ) et les cétacés à dents ( cachalots, orques , dauphins, narvals ).

*Les fanons sont des lames cornées qui pendent du palais. La baleine nage la bouche ouverte à travers les bancs de plancton et engloutit des gorgées d'eau qu'elle expulse ensuite; ses fanons jouent le rôle de filtre en retenant les petits organismes qui constituent la nourriture de l'animal.



2) Différentes familles et espèces

*Les mysticètes (baleines et rorquals)qui se nourrissent en filtrant l'eau à l'aide de fanons.
Ce sont des animaux assez individualistes. Ils se nourrissent de planctons ou autres proies minuscules.


 

mysticet.gif (2739 octets)

 

*Les odontocèdes (cachalots, globicéphales, orques, dauphins, marsouins... qui possèdent des dents.
Ils vivent en troupes aux structures sociales complexes. Ils chassent des poissons et des céphalopodes
(seiches, pieuvres et calmars).
Les principaux dangers sont: la pollution, la sur-pêche (les filets dérivants et les collisions avec des

car-ferries, cargos , premières cause de mortalité des baleines).
A travers le monde, on dénombre environ quatre-vingt-dix espèces de cétacés dont une vingtaine
observées en Méditerranée.
En France, tous les cétacés sont protégés par arrêté du 27 juillet 1995 qui stipule que "sont interdits
sur tout le territoire national et en tout temps, la destruction, la mutilation de tous les cétacés et,
qu'ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur
vente ou leur achat".

 

odontoce.gif (2699 octets)

 

IDENTICATION DES CETACES DE MEDITERRANEE

Dauphin Bleu et Blanc
(Stenella coeruleoalba)

Longueur maximale : 2,30 m. Aileron dorsal falciforme. Flamme blanc argenté entre l’œil et la dorsale. Deux principales bandes sombres s’étendent de  l’œil à la pectorale et de l’œil à l’anus. Bec bien marqué.

idauphbb.jpg (4341 octets)

idauphcom.jpg (3703 octets)

Dauphin Commun
(Delphinus delphis)

Longueur maximale : 2.30 m. Dorsale falciforme. Pigmentation noire sur le dos, s’étendant sur les flancs en formant 1V dont la pointe est opposée à celle de la dorsale. Bec bien marqué.

Dauphin de Risso
(Grampus griseus)

Longueur maximale : 4 m. Dorsale en forme de griffe, plus haute que longue. Pigmentation générale gris foncé, balafres souvent visibles. Absence de bec. Tête arrondie.

idaurisso.jpg (4406 octets)
idgdauphin.jpg (3821 octets)

Grand Dauphin
(Tursiops truncatus)

Longueur maximale : 3,50 m. Dorsale falciforme, relativement haute et peu longue. Flancs de teinte uniforme gris foncé, s’éclaircissant vers la face ventrale. Bec bien marqué.

Globicéphale Noir
(Globicephala malaena)

Longueur maximale : 7 m. Dorsale à concavité post, plus longue que haute. Coloration noir goudron, sauf une tâche argentée s’étendant sous la gorge. Pectorales longues falciformes. Absence de bec.Tête très arrondie.

idglobi.jpg (3747 octets)
idcachalot.jpg (3195 octets)

Cachalot
(Physeter macrocephalus)

Longueur maximale : 18 m. Dorsale remplacée par une succession de crêtes basses situées sur la partie post du dos. Pigmentation générale sombre. Tête massive en forme de proue. Souffle oblique vers l'avant.

Rorqual Commun
(Balaenoptera physalus)

Longueur maximale : 25 m. Aileron dorsal triangulaire concave, situé sur le tiers post. Du corps. Coloration gris foncé devenant blanche sur le ventre. Tête en V vue de dessus. Souffle vertical

idrorqual.jpg (3078 octets)



3) Les filets dérivants

Si l'on peut se réjouir de la présence des mammifères marins sur le littoral provençal, il ne faut pas occulter pour autant les dangers qui les menaces.

Dans ce cas précis, c'est l'action des hommes qui est responsable des conséquences mortelles sur les cétacés.

Un des plus grands fléaux de la Méditerranée est la pêche industrielle. Des bateaux de pêche, véritables usines flottantes, utilisent des techniques infaillibles, très rentables mais dévastatrices pour de nombreuses espèces marines.

 

filderiv.jpg (9945 octets)

 

Les poissons de consommation courante sont les cibles des filets dérivants, mais ces « murs » qui peuvent s'étendre jusqu'à 40 km de long sont infranchissables pour tout animal qui les trouve sur son chemin.

Tortues, requins et cétacés deviennent les proies involontaires de ces filets. Les dauphins ne détectent pas toujours l'obstacle, ni ne peuvent couper avec leurs dents les mailles du filin métallique hautement résistantes.

Une réglementation internationale limite l'utilisation de ces filets, mais les bateaux non-européens (coréens en particulier) échappent à cette loi et viennent « faire le plein » en Méditerranée au détriment de la faune locale.

En réaction à cette situation préoccupante, des actions de préservation et de sensibilisation de l'opinion publique se sont créées depuis quelques années.



4) Répartition

Les dauphins vivent dans toutes les mers du globe. Certains peuvent même vivre en eau douce.



5) Localisation des grands dauphins observés en Méditerranée

Migrateur, ils se déplacent pour suivre les bancs de poissons.



6) Comportement

Il n'y a pas de chef.

Le dauphin passe la journée à :

- chasser le poisson

- jouer : le dauphin commun est le plus joueur de tous

- communiquer avec ses congénères

Ils bondissent hors de l'eau en formation parfaite. Ils nagent souvent sur le dos ou frappent celle-ci avec leur queue.

Le dauphin commun n'apprécie guère la captivité et son dressage est difficile.

Le tursiops, lui, est un habitué des delphinariums.

Il n'est pas rare de voir un dauphin porter secours à un autre dauphin blessé ou malade, et même à un être humain. ( En 1949, en Floride, une femme sur le point de se noyer a été ramenée sur la côte par un dauphin).

Son principal ennemi est l'orque, bien qu'il soit lui-même un delphinidés.



7) Alimentation

Le dauphin est carnivore. Il mange des calamars, des seiches, des pieuvres, des crevettes mais surtout des harengs, des sardines et une grande variété de poissons côtiers.

Souvent, les dauphins pêchent par groupes en rassemblant les poissons à l'intérieur d'un cercle avant de plonger. Deux dauphins montent la garde pendant ce temps.



8) Communication

Ils communiquent de 2 manières différentes:

- La communication sonore pour la chasse (clics et sifflements aigus)

- L'écholocation, c'est à dire la localisation des obstacles et des bancs de poissons par l'écho :
le dauphin émet des ultrasons et reçoit en retour les échos qui déterminent la vitesse, la taille

et la direction de la proie et cela grâce au melon* qui est rempli de graisse, de muscles et de canaux,
qui permet au dauphin de choisir la direction dans laquelle il envoie les sons.

 



Précédente Accueil Remonter Suivante


polmar@manon.org -
Lettre.gif (4085 octets) - créé le 12/04/2000